Le musée des Mariniers

Chouzé-sur-Loire, commune ligérienne par excellence, classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, au coeur du Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine, évolue et ne cesse de porter témoignage de son passé millénaire puisque, déjà, en l’an 1003, Chozacius indiquait une idée de sélection, ici, « terre de choix ».

Ce village vit en symbiose avec son fleuve… la Loire. Il s’étend et s’étire depuis Port-Boulet jusqu’à l’Ile Montravers, frôlant l’Ile au Than, face à la confluence, là où les eaux vertes de la Vienne rencontrent le gris argenté du fleuve royal. Les deux rivières, s’unissent alors et leur voyage les conduira jusqu’à l’océan !

Le passé prestigieux de cette cité tient à l’importance de la navigation fluviale. Le témoignage de celle-ci se transmet encore aujourd’hui grâce à la diversité, à l’authenticité et à la richesse des objets abrités en ce lieu.

Grâce à la donation d'un couple de chouzéens le musée des Mariniers existe depuis plus de trente ans ; les pièces dont ce musée dispose sont toutes authentiques et l'anecdote qui s'y rattache vous conte l'apport très riche de ses échanges entre mer et Loire.

Le Musée des Mariniers est notre fierté, et c’est à partir de l’exemplarité de son contenu, que nous pouvons décliner toutes les possibilités de l’identité Chouzéenne. La Loire à Chouzé légitime notre musée qui au-delà des objets parle de l’Amour de l’Homme pour son passé.


Ouverture et visite :

Vacances scolaires printemps et Toussaint

du 15 juin au 15 septembre,
les jeudis, vendredis, samedis, dimanches et jours fériés de 14 h. à 18 h.
Accueil des groupes, toute l'année, sur rendez-vous.

Contact Musée : 02-47-95-18-47

 

EXPOSITION TEMPORAIRE

                   

 

De la collection à l’exposition

Une collection de 240 cartes postales anciennes, développée autour du thème de la batellerie ligérienne, constitue la « matière première » de la présente exposition. A l’issue de la délimitation d’un possible sujet à exposer, nous en avons retenu 30, qui toutes offrent au regard des scènes évoquant, de près ou de loin, le transport des marchandises sur la Loire, vers 1900 en Indre-et-Loire et en Maine-et-Loire : de Tours à Saint-Florent-le-Vieil. Ces 30 cartes postales anciennes sont, ici, agencées à partir d’une principale intention qui consisterait à rendre visible, voire mesurable, les dernières décennies de la Marine de Loire.

Une exposition au fil de la Loire : de Tours à Saint-Florent-le-Vieil

La Marine de Loire : de son apogée à son lent déclin

L’apogée de la marine de Loire s’inscrit, sous la plume de la plupart des observateurs, au cours du XVIIIème siècle. En 1642 puis en 1691, les canaux de Briare et d’Orléans furent, respectivement, ouverts. Pour la première fois de son histoire, la Loire se trouvait en relation avec un autre fleuve : la Seine ! Des produits déchargés sur le port de Nantes pouvaient, dès lors, remonter la Loire jusqu’à Orléans puis emprunter les canaux jusqu’à Paris.

Les premières décennies du XIXème siècle apportèrent une innovation majeure au transport ligérien, tandis que des bateaux propulsés par la vapeur remontaient le fleuve avec ou sans l’aide du vent. Dans le même temps, le transport terrestre bénéficia d’importants apports de capitaux. De puissantes compagnies de chemin de fer s’emparèrent progressivement de la vallée de la Loire. La liaison ferroviaire d’Orléans à Tours fut ouverte en 1846, puis celle de Tours à Angers en 1849… De plus, la modernisation des réseaux routiers mobilisa l’Etat et les Départements. A partir de la seconde moitié du XIXème siècle, la Loire cessa d’être la principale voie de communication entre Nantes, Orléans… et Paris.

En présence / En représentation

En France, les cartes postales font leur apparition à l’issue de l’exposition universelle de 1889. Elles connurent un « âge d’or » entre 1890 et 1930 ; vers 1900, leur diffusion annuelle était évaluée à huit millions d’exemplaires ! Ce petit morceau de carton de 9 x 14 cm devint le support d’une circulation massive de la photographie. Les sujets photographiés puis reproduits sur les cartes postales nous mettent, aujourd’hui, en présence de faits qui se déroulèrent nécessairement en un lieu et un temps. Mis à part la photographie ou l’empreinte, quelle autre image est le produit d’une relation « physique » avec son sujet ?   

La carte postale illustrée par la photographie d’un bateau sur la Loire vers 1900 ne nous met pas seulement en présence d’un fait indiscutable. Ici, le bateau est aussi en représentation sur la scène où se joue le dernier acte d’une longue histoire.

De la photographie et de la Loire émergent des textes, des récits…

Pourquoi ne faudrait-il pas révéler l’existence des textes qui nous accompagnèrent durant la réalisation de cette exposition ?

En mémoire de Ginette Toureau, ma mère, qui acheta très certainement les plus belles des cartes postales exposées.

Philippe TOUREAU

 

Tarifs :

Adulte : 4€

Enfant de 12 à 18 ans : 3€

moins de 12 ans : GRATUIT

Famille : 11€ (2 adultes et 3 enfants -de 18 ans)

GROUPES (de 10 à 25 pers), adulte : 3€ et - de 18 ans : 2€

Site accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

 

Prolongez le plaisir de la visite par une balade en Toue sur la Loire.

 Du 15 juin au 15 septembre les samedis et dimanches sur réservation.

(hors saison : sur réservation)

Voir toutes les photos...

 

Contact Toue cabanée : 06-43-47-40-90

ou par mail : museemarinierschouze@gmail.com

Tarifs :      Adultes : 7 €

                 Enfants de - de 12 ans : 5€

                                  - de 5 ans : gratuit

                 Groupe de 12 personnes : 70 €

         

Tarif jumelé Musée et Toue

Adulte : 9€

Enfant 12 à 18 ans : 7€

L'association des Amis du Musée des Mariniers proposera une sortie en Toue pour le marché et les puces de Montsoreau. La balade se fera uniquement sur réservation et le tarif est de 15 € par personne, pour un départ complet (12 personnes).

Départ 9h (rdv 8h45 sur les quais) retour vers 12h30

Uniquement sur réservation au 06.43.47.40.90.

Cette animation est soumise aux conditions de navigations.

                                                                          

haut de la page