Histoire

En l'an 1003 Chozacius indiquait une idée de sélection, ici Terre de Choix.

En 1050 les frères Lovo et Rahier firent don à l'Abbaye de Bourgueil de Chozacum et ses dépendances; la justice qui appartenait également à l'abbaye, avait son siège au Plessis-aux-Moines.

François Rabelais (1483-1553) mentionne déjà "Chozé" dans le chapitre 47 de Gargantua.

Ce fut François Ier qui, par lettres patentes, donna à Chozacius le titre et les privilèges de ville. Le nom de Chouzé apparaît dans la carte de France de Cassini (18° siècle).

Avant la Révolution Chouzé dépendait du Tribunal de Saumur (querelles liées aux impôts), du diocèse d'Angers, et de la Généralité de Tours grdruegfpour la levée des impôts.

Lors de la création des départements Chouzé fut rattaché au district de Langeais.

La batellerie a joué un rôle très important dans le développement de la commune, par ailleurs bourg agricole aux multiples cultures.

Vers 1830, la commune comptait de nombreux navigateurs, pêcheurs et mariniers. le trafic était important : voyageurs sur des embarcations légères, coches de Loire, et marchandises sur chalands.

haut de la page